Toutes les informations ci-dessous ne doivent pas se substituer à votre médecin et à votre prise de médicaments. 

De même, toutes les informations concernant les tests effectués sont la PROPRIETES de l'entreprise LEAU LAVIE gérée par Mr DUMORTIER Stéphane importateur de la marque IDROGEN. Toutes informations reprises partielles ou totales à des fins commerciales ou non est totalement interdit. (article L.122-5 du code de la propriété intellectuelle). 


Le but de cette étude est de démontrer in vitro mais dans des conditions biologiques le potentiel ANTIXOXYDANT de l'eau hydrogénée produite par l'appareil IDROGEN.


TEST ANTIRADICALAIRE GLOBAL

 

Petit rappel (extraits tirés de la documentation Kirial International : " Test KRL : Sommes-nous bien défendus contre les radicaux libres ? ")

 

Il existe, de nos jours, un intérêt croissant vis-à-vis de la biologie concernant les radicaux libres. Ce n'est pas seulement dans leur rôle dans des phénomènes aigus tels que traumatisme ou ischémie, mais aussi dans leur implication dans de nombreuses pathologies chroniques. Il est donc très important de pouvoir définir avec précision l'état de défense des individus contre l'agression des radicaux libres.


Cet état, oxydatif (ou anti-oxydatif) peut aisément être apprécié d’un point de vue dynamique par un test global simple (brevet SPIRAL1).Les radicaux libres constituent des espèces chimiques activées, produites in vivo dans des conditions biologiques normales, mais des agressions diverses et notamment les rayonnements U.V., le stress, la pollution, l’alcoolisme, le tabagisme, etc. accroissent leur formation, conduisant à des états pathologiques.


En effet, bien que l’organisme soit naturellement protégé contre ces radicaux libres par des systèmes de détoxification enzymatiques ou chimiques, ces systèmes peuvent être débordés, ce débordement étant lié directement aux facteurs génétiques, environnement, mode de vie, pathologie, bref à la capacité de défense de l'individu"..."

 

Ces molécules (radicaux libres) très réactives exercent leurs effets nuisibles :

Au niveau cellulaire : peroxydation des acides gras polyinsaturés des membranes phospholipidiques dans la formation de peroxydes cytotoxiques entraînant des phénomènes inflammatoires et mort cellulaire. De plus, les intermédiaires radicalaires oxygénés représentent de véritables activateurs de la carcinogenèse, des maladies cardiovasculaires, etc.

Au niveau extracellulaire : dégradation des principaux constituants dans la modification de la perméabilité et de la structure des tissus, notamment de la peau. Ces altérations contribuent à favoriser la sénescence cutanée et le vieillissement en général.

 

Les facteurs de protection de radicaux libres sont de deux catégories :

- Enzymatiques : la superoxyde dismutase (SOD), catalase et le sélénium glutathion peroxydase

- Chimiques : les scavengers qui bloquent les radicaux libres, les anti-oxydants qui limitent les effets des radicaux libres (vitamine C, vitamine A, vitamine E, vitamine K, Se, cystéine, méthionine, ubiquinone, ou coenzyme Q)."

 

1 Le principe du TEST KRL

 

eau hydrogénée, antioxydante réduit les radicaux libres


"Ce test permet l'évaluation de la résistance globale du sang soumis à une attaque radicalaire. Les défenses antioxydantes intra- et extra-cellulaires contribuent au maintien de l'intégrité membranaire et des fonctions cellulaires jusqu'à la lyse des cellules sanguines. Ce test biologiques permet donc une mesure dynamique potentiel global de défense antiradicalaire d'un individu. A l'aide de ce test, nous pouvons également déterminer in vitro, dans des conditions biologiques, la capacité "antioxydante" ou l'action "pro-oxydante" de différents composés. Ainsi, en ajoutant au milieu un composé à action anti-radicalaire nous augmentons le potentiel global de défense contre l'agression radicalaire d'un sang témoin".


"Au contraire, en ajoutant un composé à action proradicalaire nous diminuons la capacité anti-radicalaire globale du sang témoin. La résistance globale du sang témoin à l'attaque radicalaire en présence ou non du produit est exprimée par le temps au bout duquel 50 % des cellules saunguines sont lysées (T1/2 en minutes). l'efficacité anti-radicalaire des produits des produits est alors exprimée en pourcentage du potentiel global de défense anti-radicalaire du sang témoin (% T1/2 du sang témoin)."


Les résultats sont standardisés en équivalents Trolox (analogue hydrosoluble de la vitamine E).


Etudes de la capacité antiradicalaire globale de l'eau hydrogénée


2. Identification et description des échantillons.


IDROGEN eau hydrogénée antioxydante


3. Méthode


Pouvoir antiradicalaire des eaux : Afin de déterminer le temps de demi-hémolyse de chaque eau, il est nécessaire de préparer le tampon avec celle-ci. Les réactifs nécessaires au test KRL sont préparés avec le tampon correspondant à l’échantillon d’eau à analyser.


Standardisation : Gamme de 0 à 200 µmole/L de Trolox® (analogue hydrosoluble de la vitamine E) nous permettant de standardiser la capacité antiradicalaire globale des produits comparativement à la vitamine E.


Validation :


Nous avons étudié l’effet direct des extraits sur le sang témoin en l’absence d’attaque radicalaire et nous avons vérifié que le blanc utilisé ne présentait aucune interférence. Note : Nous avons également mesuré le pH et la conductivité de chaque échantillon pour information.


Exploitation des résultats :


L’exploitation statistique des résultats obtenus avec les différentes eaux est résumée ci-dessous :

One-way ANOVA (test de Welch F): p = 1,04E-06

-> Il existe des différences très significative entre les résultats obtenus avec différentes eaux Le test post-Hoc de Tukey permet de montrer que :

• Nous n’avons pas de différence significative (au seuil de 1%) entre "Eau distillée", "Evian" et "Eau osmosée" au niveau de la capacité globale antiradicalaire du sang témoin ; par contre, il existe une différence significative entre "Eau filtrée" et les autres eaux.

• Nous observons une différence significative liée à l’hydrogénation uniquement dans le cas l’eau filtrée, plus particulièrement entre 5 min et 15 min d’hydrogénation.


Nous constatons un effet de l’hydrogénation de 10 min de l’eau osmosée qui semble augmenter la capacité antioxydante du sang témoin en présence de Trolox 200 µM (+8 à 12%). L’effet est moins marqué avec 5 min d’hydrogénation et s’estompe à 15 min.

Les essais avec l’eau filtrée montrent aussi un effet de l’hydrogénation de l’eau (10-15 min) sur la capacité antioxydante du sang témoin en présence de Trolox 200 µM.

Nous constatons un effet de l’hydrogénation à 15 min de l’eau d’Evian qui semble augmenter la capacité antioxydante du sang témoin en présence de Trolox 200 µM (+11 à 16[MH1] %).

 

Conclusion et perspectives de l'eau hydrogénée via IDROGEN sur les différentes eaux testées


Perspectives


Les essais de mesure de la capacité globale antiradicalaire d’un sang témoin en présence de Trolox, dans l’eau osmosée ou l’eau filtrée traitées par hydrogénation, devraient être répétés pour conforter statistiquement ces résultats.


Nota bene de l'importateur d'Idrogen 


Le test KRL a montré que l’hydrogénation de l’eau pourrait agir en potentialisant l’effet du Trolox vis-à-vis des radicaux libres L'eau hydrogénée a été préparée environ 45 minutes avant d'être mise en contact avec les échantillons sanguins et le générateur de radicaux libres. La réaction a été réalisée en milieu non hermétique et sous agitation.


Sachant que l'hydrogène moléculaire dissous est un gaz, sa durée vie dans cette expérience est très fugace. L'expérience elle même dure 6 heures et pourtant l'hydrogénation de l'eau a permis une augmentation jusqu'à 16 % de la capacité antioxydante du sang témoin en présence du trolox. Cela montre bien qu'IDROGEN produit de l'hydrogène moléculaire stable dans le temps qui potentialise le Trolox (analogue à la Vitamine E).